A- A A+
dimanche 15 décembre 2019

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Colloque Jean Nicollet et les explorateurs de l'Amérique du Nord, Samedi 2 novembre 2019 à l'Université Laval, Québec

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

L'Association French Lines, au service
de la mise en valeur du patrimoine
des compagnies maritimes françaises

 

par Pierre Commenge
Responsable multimédia de l'Association French Lines
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.frenchlines.com

 

Association French Lines
Paquebot Normandie, mars 1935 (en service
de 1935 à 1946), Collections French Lines
Crédit photo : Association French Lines

La mission de l'Association French Lines, reconnue d'intérêt général, consiste à conserver et présenter au public le patrimoine des compagnies maritimes françaises. Les collections rassemblées en 1995 sont issues principalement de cent cinquante ans d'histoire de la Compagnie Générale Transatlantique, des Messageries Maritimes, de la C.G.M. (Compagnie Générale Maritime) et de la S.N.C.M. (Société Nationale Maritime Corse Méditerranée). Le fonds d'archives historiques est complété par d'importantes collections : photographies, films, objets de la vie maritime, mobilier. De plus amples informations sur les collections sont consultables sur le site Internet.

Depuis sa création, l'association poursuit un travail d'inventaire de ses collections, grâce à une équipe de onze salariés, d'une vingtaine de bénévoles et avec le soutien des institutions françaises (Direction des Archives de France, Centre des Archives du Monde du Travail, etc.). Ce travail aboutit à la création d'outils informatiques de recherche et de consultation : numérisation (photographie, films, documents sonores, etc.), inventaires et bases de données thématiques.

Les archives sont ouvertes au public dans le centre de recherche installé au Havre, port historique des grands transatlantiques, à deux heures de Paris, et pour partie à Marseille, au bord de la Méditerranée. Pour faire connaître les collections, French Lines participe à de nombreuses expositions et en réalise plusieurs chaque année. Pour 2007, une grande exposition consacrée aux paquebots transatlantiques s'est tenue à Valence en Espagne, l'île de la Réunion a accueilli une exposition sur les paquebots des lignes de l'Océan indien, et Marseille, une exposition sur les peintres de la Marine. De nombreux éditeurs utilisent les photographies conservées (environ 70000, sur tous supports) pour leurs projets d'édition, et des images d'archives audiovisuelles sont utilisées pour des documentaires de télévision.

Internet constitue un des instruments permettant d'aller à la rencontre du public : le site web, actif depuis 1998 (partiellement en anglais depuis 1999) comprend des rubriques consacrées à la présentation de l'association, de ses actions, du calendrier des manifestations, mais fonctionne également comme un centre de documentation virtuel : historique des compagnies, histoire des navires, instruments de recherche, tels bibliographie, liste du fonds audiovisuel avec descriptif de chaque film, outils de consultation des bases de données, etc.

Parmi ces nombreux projets, trois concernent plus particulièrement les généalogistes et les historiens :

 

 

Entretiens de mémoire orale


Depuis plusieurs années, French Lines recueille méthodiquement la mémoire des anciens des compagnies maritimes : souvenirs de navigants, de la vie à bord, du travail à la machine ou à la passerelle, mais également du travail à terre. Ces entretiens sont enregistrés sur supports audiovisuels , classés et inventoriés. Pour certains, avec l'accord de leur auteur, ils sont mis à disposition des historiens et des chercheurs. Cette « mémoire orale » est constituée d'un ensemble de témoignages rares et riches d'acteurs aux métiers souvent disparus aujourd'hui. Des photographies, des documents numérisés extraits des archives viennent compléter la partie audiovisuelle. La rubrique est ouverte sur le site Internet depuis décembre 2006, et 16 métiers sont accessibles, ainsi que des sections dédiées aux services pont, machine et civil et des dossiers thématiques. On peut y consulter près de 100 extraits audio et une cinquantaine d'extraits vidéo des films de la collection.

 

 

Collection de photographies

 

Objets
Des objets de la vie de tous les jours sur le bateau,
Collections French Lines
Crédit photo : Association French Lines

Ouverte en 2007, cette nouvelle rubrique permet au visiteur de visionner la base de données photographiques par l'intermédiaire du site Internet : le fonds photographique comprend près de 70000 photos, et la campagne de numérisation en haute-résolution, débutée en 1998, rassemble aujourd'hui 7000 de ces documents sous forme numérique. La base de données, mise en place conjointement, permet de traverser la collection sous des angles de recherches thématiques, par exemple : l'œuvre d'un photographe, différentes facettes de la vie à bord, les photos d'un navire, d'une époque ou d'un lieu géographique. Les visiteurs du site peuvent se constituer une sélection qui reste enregistrée entre chaque visite.

 

 

Listes de passagers


Une base de données est constituée à partir des listes de passagers émises par les compagnies, conservées aujourd'hui dans les archives de French Lines. De nombreuses listes ont été détruites lors de la Seconde Guerre mondiale. L'accès à cette base de données est possible par le site Internet, et permet des recherches par patronymes ou par voyages. Actuellement les archives de ces listes sont traitées jusqu'en 1936, et la base comporte près de 7000 noms de passagers. Des reproductions numériques des plus beaux exemplaires (au format PDF) sont également téléchargeables. Fin 2007, ce travail va être étoffé par l'ajout de milliers de nouveaux patronymes extraits des listes de passagers de 1936 à 1945.

Ces trois projets sont évolutifs, et seront mis à jour au fil de l'avancée du travail. De nouveaux projets sont actuellement à l'étude, comme l'ouverture de la base de recherches dans les archives historiques (ouverture fin 2007) ou l'accès aux dossiers du personnel des compagnies qui devrait susciter l'intérêt des généalogistes. La législation française impose un délai de 120 ans avant d'autoriser l'accès du public à ces dossiers, mais cela permettrait dès maintenant de mettre à la disposition des chercheurs les dossiers antérieurs à 1887.

French Lines est engagée depuis bientôt dix ans dans l'accès et la diffusion par Internet du patrimoine qu'elle conserve. Pour cette action, elle reçoit le soutien de ses adhérents et de ses partenaires institutionnels, en particulier de la Région Haute-Normandie.

champlain vague