A- A A+
mardi 14 août 2018

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Auberge Place d'Armes

300ans Longueuil Louisiane

memoires vives

Dévoilement d'une Rue du Québec à Tourouvre

Le maire de la commune de Tourouvre, Guy Monhé, et le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille.
Le maire de la commune de Tourouvre, Guy Monhé, et le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille.

Le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille, a été accueilli à Tourouvre par le maire, président de la Communauté de communes du Haut Perche et vice-président du Conseil général de l'Orne, Guy Monhée, samedi 6 avril 2013, pour le dévoilement d'une plaque inaugurant la Rue du Québec, en compagnie de nombreux élus de l'Orne et des communes voisines.

Cette journée a également été l'occasion pour le délégué général de rencontrer des descendants de la famille de l'ancêtre Jean Trudel Tisserand, unique source des descendants Trudel (le) au Québec.

Tourouvre fut, avec Mortagne-au-Perche, Saint-Cosme-en-Vairais et une trentaine d'autres paroisses de la province du Perche, l'un des premiers et des plus actifs foyers d'émigration, au XVIIe siècle, à peupler le Québec et les rives du fleuve Saint-Laurent. Dans l'état actuel des recherches, il semblerait qu'environ 250 personnes auraient quitté la petite province du Perche pour s'établir en Nouvelle-France à partir de 1634. Le nombre des descendants directs de ces pionniers est évalué aujourd'hui à plus d'un million et demi d'individus, sans compter l'important essaimage à travers l'Amérique du Nord. C'est de cette région que proviennent les patronymes les plus populaires comme : Gagnon, Mercier, Pelletier, Bouchard, Tremblay.

Devant la Mairie de la commune de Tourouvre où flottent les drapeaux québécois et français.
Devant la Mairie de la commune de Tourouvre où flottent les drapeaux québécois et français.

De ces premiers colons français, il faut mentionner des personnages marquants de l'histoire du Québec, tel que Robert Giffard, considéré comme un pionnier de la médecine en Nouvelle-France et le fondateur de la ville de Beauport, ainsi que Marie-Madeleine de La Peltrie, qui consacra sa vie et sa fortune à l'œuvre de mère Marie de l'Incarnation et qui fonda le couvant des Ursulines.

La commune de Tourouvre abrite depuis 2006 les Muséales qui accueillent le Musée de l'Émigration française au Canada, lieu dédié à l'histoire de l'émigration du Perche en Nouvelle-France, que plusieurs amateurs québécois de généalogie et d'histoire ont élu comme endroit de pèlerinage en France, ainsi que le Musée du commerce et des marques, qui accueille différentes expositions temporaires

Source :
Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur

Collaboration : Josée-Anne Labrie

champlain vague