A- A A+
mardi 23 octobre 2018

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Colloque 1918-1919 : Défis et enjeux de l'après-guerre au Québec

memoires vives

Jeanne Mance, Paul de Chomedey de Maisonneuve et
Jacques Viger
inscrits dans la mémoire collective

Par Gilles Durand
Collaboration : Claude Jean

 

De gauche à droite: Mario Robert, chef de la section des Archives de Montréal, Laurent Blanchard, président du Comité exécutif de la Ville de Montréal et Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications du Québec.
De gauche à droite: Mario Robert, chef de la section des Archives de Montréal, Laurent Blanchard, président du Comité exécutif de la Ville de Montréal et Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications du Québec
Crédit : Ville de Montréal

Le 17 mai 1642, Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve jettent les bases de la future métropole à l'endroit connu aujourd'hui sous le nom de Pointe-à-Callière. Ils jouent un rôle crucial pour son développement futur. Le 17 mai 2013, jour anniversaire, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, et le président du Comité exécutif de la Ville de Montréal, Laurent Blanchard, rappellent l'importance de cet événement.

Pour l'occasion, conformément à la nouvelle Loi sur le patrimoine culturel, le ministre Kotto désigne Jeanne Mance et de Maisonneuve à titre de personnages historiques. « Documenter notre histoire est un geste de reconnaissance responsable qui s'inscrit dans une perspective de continuité. Je profite donc de l'anniversaire de la fondation de Montréal pour désigner les personnages emblématiques de la fondation de la ville, soit Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve. Par leurs actions, ils ont contribué à l'essor de la ville de Montréal et de toute la nation québécoise », a déclaré le ministre Kotto.

L'année 2013 marque aussi le 100e anniversaire de la création des Archives de la Ville de Montréal, mises sur pied en 1913. Pour souligner cet événement, le ministre annonce son intention de classer des documents manuscrits de Jacques Viger, premier maire de Montréal (1833-1836) et mémorialiste important. De son côté, le président du Comité exécutif rappelle que « Ces archives, ce sont nos mémoires vives qui nous permettent de refaire le chemin parcouru de l'histoire de Montréal. Sans archives, on n'a pas de trace ou de balise pour nous guider vers l'avenir. » Il informe aussi de la mise en ligne de 100 000 pages de documents numérisées sur le site internet des Archives.

champlain vague