A- A A+
lundi 20 août 2018

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Auberge Place d'Armes

300ans Longueuil Louisiane

memoires vives

Les archives des francophones en Amérique du Nord :
mise en réseau et numérisation

Par Gilles Durand


Mettre en réseau, identifier, localiser
La Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs (CFQLMC) a donné à un comité le mandat de regrouper les services d'archives qui conservent des documents sur le fait français des deux côtés de l'Atlantique. Elle assure aussi une résidence virtuelle au Réseau constitué en vue de le faire connaître aux chercheurs et à la population. « Le Réseau présente, à toutes personnes qui s'intéressent aux francophonies nord-américaines de 1604 à nos jours, des pistes pour repérer les documents d'archives qui témoignent des activités des populations de langue française en Amérique du Nord. Au cours des quatre derniers siècles, des Français, des Acadiens, des Canadiens français,  des Métis et d'autres immigrants francophones ont laissé des traces documentaires recouvrant des réalités multiformes et des identités culturelles en évolution tant au Canada qu'aux États-Unis… Une de nos visées est d'identifier et rassembler des centres d'archives d'Amérique du Nord, qui conservent et qui rendent accessibles des archives témoignant de cette présence francophone… » souligne Hélène Cadieux, présidente du Comité archives de la CFQLMC. Source : CFQLMC, Comité archives

Numériser
En une ère de mondialisation, les francophones ont besoin d'ancrage. Il faut assurer « une place au passé dans le culte de l'instant présent… [si on ne veut pas] finir par se retrouver dans le vide ». Les représentants d'institutions, assurant la mise en valeur de documents relatifs aux faits et gestes des francophones, se sont réunis à la Grande Bibliothèque le 17 septembre 2012 pour jeter les bases d'un projet de numérisation des archives coloniales en Amérique du Nord. « Le projet, créé à l'initiative de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et de l'Université Harvard, qui en est l'animatrice, vise la mise en commun des fonds archivistiques de grandes institutions de la côte Est grâce à la numérisation. Les représentants ont étudié des lignes directrices définissant les objectifs et les modalités du projet, de même que différents modèles technologiques qui permettront d'atteindre les objectifs poursuivis. »

 

Source : Bibliothèque et Archives nationales du Québec

champlain vague