Quoi de neuf ?

ImprimerEnvoyer à un ami

De nouvelles désignations en marge du 350e anniversaire de la première séance du Conseil souverain le 18 septembre 1663

Gilles Durand
Collaboration : Claude Jean

 

À l'occasion du 350e anniversaire de la première séance du Conseil souverain de la Nouvelle-France, le 18 septembre 1663, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, annonce la désignation de cet événement comme événement historique inscrit au Répertoire du patrimoine culturel.

La première séance du Conseil souverain constitue le coup d'envoi majeur de la prise en charge de la colonie par Louis XIV. « Le Conseil souverain était appelé à devenir l'une des institutions les plus prestigieuses de la colonie. À titre de plus haut tribunal colonial, le Conseil avait toute autorité pour trancher les litiges, condamner les contrevenants, examiner et enregistrer les lois, rédiger des règlements de police et même transmettre au roi des doléances. De plus, il avait les pleins pouvoirs pour gérer les finances publiques, imposer des taxes et des droits de douane. Par ailleurs, la présence du Conseil souverain à Québec confirmait la vocation de capitale de cette cité », nous rappelle le communiqué du ministre.

Le ministre saisit également l'occasion pour inscrire dans la mémoire collective deux des principaux acteurs de l'administration royale en Nouvelle-France, membres du Conseil souverain devenu Conseil supérieur à partir de 1702. Les gouverneurs et les intendants qui ont siégé dans cet organisme tout au long de la Nouvelle-France sont désignés personnages historiques. Pour en savoir davantage sur ces désignations, consulter le communiqué de ministère de la Culture et des Communications et le Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ).

Haut de page

Tourisme des lieux de mémoire franco-québécois

 

Répertoire de personnes ressources
Répertoire de personnes ressources
Cartes virtuelles