logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Auberge Place d'Armes

Bandeau 400 LH MR 600x80 F

Dépliant touristique : Sur les traces de la Nouvelle-France – Lieux de mémoire Bordeaux Québec


Par Gilles Durand

Thomas Sanson – Mairie de Bordeaux
Crédit : Thomas Sanson – Mairie de Bordeaux

Le tourisme culturel est une dimension incontournable d'une relation franco-québécoise forte, dynamique et en perpétuel mouvement. L'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux en partenariat avec l'Association Aquitaine – Québec & Amérique du Nord Francophone l'a bien compris en faisant paraître un dépliant présentant des lieux de mémoire localisés au point de départ des Bordelais pour la vallée du Saint-Laurent aux 17e et 18e siècles :

Née dans l'Antiquité, d'écrire les deux organismes, elle-même colonisée à plusieurs reprises, Bordeaux que les hasards de l'Histoire ont faite anglaise durant trois siècles, est déjà riche du commerce du vin. Fils de bourgeois ou de marchands bordelais, religieux, cadets de familles de petite noblesse, soldats et simples engagés vont répondre au XVIIe siècle à l'appel du Nouveau-Monde en passant par Québec, capitale de la Nouvelle-France. Nous vous invitons à marcher dans leurs traces… [dans la ville de Bordeaux].

Le guide énumère et décrit les points d'intérêt en les rattachant au besoin à des personnages bâtisseurs qui ont contribué à les façonner. Nulle surprise que ces points d'intérêt soient à l'image des missionnaires, commerçants, marins, soldats, etc. partis pour l'Amérique et, pour certains, revenus, entre autres après la conquête de 1760, pour y passer les dernières années de leur vie. Ils se révèlent dans l'architecture : églises où les émigrants se rendaient pour accomplir leur dernière dévotion avant leur départ, noviciat des Jésuites, école d'hydrographie, « place de la bourse » fréquentée par les commerçants, résidences cossues témoignant d'une réussite dans l'armée, dans la finance ou dans le négoce. La sculpture et la peinture constituent également d'autres témoignages sur la pratique religieuse et sur les premières rencontres avec les populations amérindiennes en terre d'Amérique : par exemple « les Vierges de dévotion [dans les églises paroissiales] que venaient prier les marins en partance, ou en retour pour actions de grâce »; ou bien encore cette huile sur toile « figurant le débarquement des Européens chez les Amérindiens qui les accueillent ».

Le dépliant renferme également une carte permettant de localiser ces lieux de mémoire dans la ville de Bordeaux, un espace jamais très éloigné de la Garonne et du Pont de Pierre permettant de l'enjamber.

Consulter le guide https://congres-sidiief.org/contenu/uploads...
Voir aussi Aquitaine Québec & Amérique du Nord francophone https://www.aqaf.eu/

champlain vague