logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3

Auberge Place d'Armes

Bandeau 400 LH MR 600x80 F

Poitou-Charentes

Les villes et lieux de mémoire

<- Sommaire...

Ile de Ré

L'île blanche, comme on la surnomme, qui s'étend sur 30 km, est parsemée de maisons basses aux belles façades couvertes de glycines et de treilles. Au pied fleurissent roses trémières et belles de nuit. L'île est riche en bosquets de pins fixés au sable des dunes lorsque la végétation naturelle a pu résister aux assauts du vignoble que les habitants de l'île entretiennent avec soin. 

 Ré, au large de La Rochelle, est désormais relié au continent par un pont.

En arrivant, ce qui impressionne le plus le visiteur ce sont les fortifications, œuvre de Vauban qui vint à l'île de Ré en 1674. Rappelons que depuis la guerre de Cent ans jusqu'à la chute de Napoléon, les combats entre Anglais et Français ont été quasi permanents et les guerres de religion n'ont pas épargné la ville.

Au nord de l'île, les principaux îlots sont ceux de Loix et d'Ars entourés de marais formant une réserve naturelle. C'est la « côte sauvage », battue par les flots. La côte orientale, plus large, plus fertile, est consacrée aux cultures : primeurs, asperges et surtout la vigne qui produit un vin savoureux, au goût d'algue. L'île produit aussi un excellent pineau, comme l'île d'Oléron, toute proche. A l'ouest, c'était, autrefois, le domaine des salines dont l'exploitation est pratiquement abandonnée. Plutôt tournés vers l'exploitation des terres agricoles, les habitants de l'île ramassent le goémon dont ils font un bon engrais. Parmi les produits de la mer, les huitres de l'île de Ré ont une excellente réputation.

Le grand phare offre un splendide panorama sur les côtes de Vendée et sur le pertuis breton.

Le bourg le plus important de l'île, autrefois place militaire et port actif, est désormais, une petite cité, aux rues pavées qui a gardé des traces de son passé mouvementé du temps du Grand siècle.

L'hôtel de ville, bâtiment construit au XVIIIème, abrite la poste qui servit de logement à des cadets de troupe de marine.

L'hôtel de Clerjotte, ancienne demeure seigneuriale et arsenal, a été transformé en musée du patrimoine rétais. Derrière le musée, un jardin Renaissance permet de découvrir de belles plantes locales mais aussi venues d'Amérique du nord.

Un bassin enserre l'ancien quartier des marins, devenu quartier de boutiques. L'île a reçu et reçoit de nombreux artistes comme Charles Aznavour qui a immortalisé le bois de « Trousse-chemise » dans l'une de ses chansons célèbres.


L'Ile de Ré et la Nouvelle-France
En 1664, afin de mieux les contrôler, certains soldats du régiment de Carignan-Salières, qui venait de se constituer, furent cantonnés à l'Ile de Ré et à l'Ile d'Oléron. Ils furent ainsi parmi les premiers à s'embarquer pour la Nouvelle-France, à bord de sept navires, entre avril et mai 1665.

Autrefois, le commerce entre les Antilles, le Canada et l'Ile de Ré était actif.

 

<- Sommaire...

champlain vague