A- A A+
samedi 27 novembre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

L’Association des membres de l’Ordre des Palmes académiques (AMOPA) :
l’association, les sections, le congrès international de 2008

 

par Gilles Durand

 

Amopa
Crédit

L’AMOPA tiendra son congrès annuel à Québec, du 10 au 17 mai 2008, dans le cadre des fêtes du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec. Ce sera aussi l’occasion pour l’Association de souligner le bicentenaire de sa naissance par des ateliers et par des excursions culturelles dans des lieux témoignant de l’aventure française en Amérique du Nord. Le thème retenu pour le congrès est « Sur les traces de l’Amérique française ».

Les Palmes académiques ont été créées par Napoléon 1er en 1808 pour souligner la contribution exceptionnelle d’universitaires à l’enseignement. Avec le passage des années, la distinction prendra une physionomie quelque peu différente. À compter de 1866, elle peut être attribuée à des enseignants de divers niveaux et des non-enseignants du milieu scolaire pour service éminent à l’éducation. En 1955, les Palmes académiques deviennent un ordre, l’Ordre des Palmes académiques, comportant trois grades, chevalier, officier et commandeur.


Enfin, en 1962, les récipiendaires sont réunis en association, l’AMOPA, placée sous le haut patronage du Président de la République, du Ministre de l’Éducation nationale et du Grand Chancelier de la Légion d’Honneur. L’actuel président national, qui a beaucoup contribué à l’action culturelle de l’AMOPA est monsieur Jacques Treffel. Les Palmes académiques constituent une insigne distinction; quand en 1963, le général de Gaulle crée l’Ordre national du mérite destiné à se substituer à plusieurs ordres et décorations qui s’étaient multipliés dans le passé, les Palmes sont maintenues.

L’AMOPA est composée d’hommes et de femmes décorés des Palmes académiques pour services rendus et dévouement à la cause de l’enseignement, de l’éducation et de la formation des jeunes, de même que pour contribution active au rayonnement de la langue et de la culture françaises à travers le monde. L’AMOPA est un réseau de personnes insignes éparpillées à travers le monde et un carrefour de rencontres pour discussions sur des questions d’actualité, telles l’éducation et la jeunesse, et pour la réalisation d’activités culturelles communes.

L’AMOPA maintient le lien entre ses membres par le biais d’un organe d’information et de communication trimestriel, la Revue de l’AMOPA. Elle compte 32 000 adhérents répartis sur cinq continents dans 157 sections, dont 108 dans l’Hexagone. Chaque section est dirigée par un bureau composé d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire et d’un trésorier. La section du Québec est présidée par André Gaulin, décoré du grade de Commandeur. Elle assure la tenue d’un bulletin, L’AMOPALIEN du Québec, qui paraît trois fois par an dont le responsable est le vice-président, le professeur Aurélien Boivin.

Webographie :

Site Internet de l’AMOPA ;

Biographie du président de la section du Québec

http://www.assnat.qc.ca/fra/membres/notices/g-i/Gaula.htm ;
http://www.prixduquebec.gouv.qc.ca/recherche/desclaureat.asp?noLaureat=291 ;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Gaulin .

 

Crédit : L’Association des membres de l’Ordre des Palmes académiques (AMOPA)
champlain vague