A- A A+
mercredi 12 août 2020

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Faites-nous part de vos propositions de commémoration et de lieux de mémoire

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

Pleins feux sur le patrimoine culturel!

 

En quelle année a été construite la grange Adolphe-Gagnon? Combien de moulins à vent sont protégés en vertu de la Loi sur les biens culturels? Les œuvres d’art de l’église de Saint-Romuald sont-elles classées? Vous trouverez réponse à toutes ces questions – et bien plus encore – en consultant le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Conçu à partir d’une base de données du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, le Répertoire diffuse un contenu riche et varié sur le patrimoine de toutes les régions du Québec. Il présente, sous forme de fiches qui comprennent plusieurs onglets :

  • les biens classés et reconnus depuis 1922 figurant au Registre des biens culturels (œuvres d'art, biens historiques, biens archéologiques, monuments historiques, sites historiques et sites archéologiques),
  • les arrondissements historiques et les arrondissements naturels décrétés par le gouvernement du Québec,
  • les monuments historiques et les sites du patrimoine protégés par les municipalités depuis 1986 et
  • les plaques commémoratives apposées par le gouvernement québécois ou d’autres intervenants.

Il contient également :

  • des milliers de photographies récentes, incluant des photographies aériennes,
  • de l’iconographie ancienne,
  • des plans,
  • des centaines de textes explicatifs (énoncés d’importance et synthèses historiques) présentant les immeubles protégés,
  • la fiche de milliers d’immeubles situés dans des secteurs protégés et
  • des biens mobiliers et immobiliers inventoriés.

Un système hiérarchique

Crédit photo : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Le Répertoire présente les biens de façon relationnelle hiérarchique. Cette conception permet de visualiser toutes les associations inhérentes à la Loi sur les biens culturels. Par exemple, un arrondissement historique peut inclure un site historique qui comprend des monuments historiques qui pourraient abriter des biens mobiliers et une plaque commémorative. Chacun de ces biens peut ainsi faire l’objet d’une fiche descriptive complète. Les biens associés sont présentés dans l’onglet Informations complémentaires.

Dans le Répertoire, il est possible de rechercher tous les immeubles associés à un usage particulier (par exemple moulin à farine, gare, banque, etc.) en précisant la recherche par Informations historiques à partir de la page d’accueil.

Les prochaines phases du développement technologique prévoient la diffusion de données relatives aux personnages, aux événements et aux organismes associés à un bien. De plus, une réflexion a été amorcée quant à la façon d’intégrer de l’information qualitative sur le patrimoine immatériel québécois.

Place aux biens mobiliers

Dans un premier temps, le Ministère a documenté les immeubles inscrits au Répertoire. Les 50 000 biens mobiliers protégés en vertu de la Loi ne seront pas laissés pour compte. Un premier chantier a été entrepris à l’été 2007, en collaboration avec la Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec. À ce jour, le Répertoire présente près de 20 % des 3 660 ouvrages que contient la collection Pierre-Joseph-Olivier-Chauveau, classée bien historique en 2003. Pour chaque document de la collection, on dispose maintenant d’une fiche, de photographies et d’information de nature didactique disponible en ligne. Un projet semblable sera amorcé en 2008, en collaboration avec l’Université de Montréal, pour les 3 250 imprimés de la collection Louis-François-Georges-Baby, classée bien historique en 2007.

L’invitation est lancée!

De nouvelles données sont déposées dans le Répertoire chaque semaine. Consultez-le régulièrement! Vous y découvrirez également des explications à propos de la Loi sur les biens culturels et du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.

Des suggestions?

Consultez les fiches (recherche dans les champs Nom du bien ou Mot-clé)

  • de l’arrondissement historique de Québec,
  • du site historique de la Maison-John-Wilson-McConnell,
  • de l’ancien palais de justice de Kamouraska,
  • du noyau institutionnel de Saint-Pierre-de-Véronne,
  • de la maison Fairview et
  • de la collection Pierre-Joseph-Olivier-Chauveau.

La création de cet important répertoire est rendue possible grâce à la participation du Québec à l’Initiative des endroits historiques lancée par le gouvernement du Canada en 1999, qui vise notamment à constituer un répertoire canadien de tous les lieux patrimoniaux protégés. La contribution financière du gouvernement fédéral a entre autres permis au Ministère de mettre à niveau l’information sur les biens protégés en vertu de la Loi sur les biens culturels ainsi que ses systèmes informatiques de gestion et de diffusion du patrimoine.

Source : Direction du patrimoine, ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

champlain vague