A- A A+
mercredi 12 août 2020

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Faites-nous part de vos propositions de commémoration et de lieux de mémoire

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

Pointe-à-Callière, lauréat du prix Léonidas-Bélanger 2007

 

De gauche à droite, M. Michel Pratt, président du jury pour le prix Léonidas-Bélanger, édition 2007, Mme Louise Pothier, musée d’archéologie et d’histoire de Pointe-à-Callière, et M. Richard M. Bégin, président de la Fédération des sociétés d’histoire du Québec. Pointe-à-Callière s’est mérité le prix pour son exposition Les Iroquoïens du Saint-Laurent, peuple du maïs.
Crédit : Fédération des sociétés d’histoire du Québec, 26 mai 2007
 
Exposition « Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs »
Crédit : Pointe-à-Callière

Le prix Léonidas-Bélanger 2007 a été remis à Pointe-à-Callière pour son exposition « Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs », présentée au musée de novembre 2006 à mai 2007. Décernée par la Fédération des sociétés d’histoire du Québec, cette distinction vise à « reconnaître le travail exceptionnel de diffusion réalisé par un organisme, œuvrant en histoire ou dans une science connexe, auprès de la population de son milieu et visant à mieux faire connaître une parcelle de l’histoire de ce milieu ». L’exposition de Pointe-à-Callière rassemblait quelque 130 artefacts provenant de sites archéologiques du Québec, de l’Ontario et de l’État de New York, présentant ce peuple d’horticulteurs qui a introduit la culture du maïs dans la vallée du Saint-Laurent à partir de l’an 1000. Plusieurs de ces groupes ont rencontré Jacques Cartier quand celui-ci remonta le fleuve dans les années 1530-1540. Ces populations ont quitté leurs villages de la vallée du Saint-Laurent dans la seconde moitié du 16e siècle, vraisemblablement dispersées à la suite de guerres amérindiennes. À noter que l’exposition « Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs » est actuellement présentée à Québec, au Musée de l’Amérique française, jusqu’au 9 mars 2008, et qu’elle entreprendra par la suite une tournée canadienne et française.

Louise Pothier
Chargée de projets, expositions et recherche
Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal
http://www.pacmusee.qc.ca/index.aspx

champlain vague