logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3

Réseau d'Archives des francophonies nord-américaines

Archives des Sœurs de la Charité d'Ottawa

27, rue Bruyère
Ottawa, Ontario
Canada K1N 5C7

Téléphone : 613 241-2710
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Web : www.soeursdelachariteottawa.com


Personne ressource : Gabrielle Marchand-Dauphin, archiviste en chef

Bref historique de l'organisme

 

  • Mission du service des archives
    Le service des archives de la Congrégation des Sœurs de la Charité d'Ottawa (ASCO) a pour mission de documenter l'histoire de la communauté depuis sa fondation, en 1845. Les fonds d'archives conservés au ASCO témoignent des œuvres hospitalières, éducatives et sociales de la Congrégation ainsi que des activités missionnaires de cette dernière dans le monde1. Le service d'archives de la Congrégation des Sœurs de la Charité d'Ottawa assure un leadership en matière de préservation, de gestion et de promotion du patrimoine documentaire de la Congrégation et atteste de l'ampleur de l'héritage laissé par sa fondatrice, Mère Élisabeth Bruyère. Le service est en constante évolution afin de demeurer un lieu de mémoire vivant pour les membres de la communauté et un centre de référence pour le grand public.   

 

  • Description du service des archives
    Situé à la Maison mère de la Congrégation à Ottawa, les archives comptent plusieurs centaines mètres linéaires de documents relatifs à l'histoire, aux quelques 3700 membres vivants ou décédés et aux 264 maisons réparties dans le monde1. Les archives comprennent également une bibliothèque spécialisée composée d'environ 3000 volumes, de documents audiovisuels, de cartes et de plans et de milliers de documents iconographiques.

 

Présentation générale des fonds et collections se rapportant aux rubriques suivantes:

 

  • Canada français, jusqu'en 1960
    La Congrégation des Sœurs de la Charité d'Ottawa a une triple mission : l'éducation de la jeunesse, le service aux pauvres et le soin des malades. Au travers les documents d'archives, il est possible de déceler l'importance de la langue francophone, de l'engagement et du dévouement sur le plan sociétal. La promotion féminine est aussi primordiale dans les activités de la communauté. Les institutions créées, en Ontario, au Québec et même plus tard en Alberta, transmettront ces valeurs.

 

  • Francophonie canadienne, après 1960
    À partir de 1960, la francophonie est aussi présente dans les fonds d'archives des membres de la Congrégation que dans les institutions fondées par la communauté. Des religieuses telles que : Angélina Beaulieu (Marie-du-Rédempteur) ; Jeanne d'Arc Lortie (Sainte-Berthe) ; Clarisse Laramée (Joseph-Arthur) et Rita Sabourin (Sainte-Madeleine) ont laissé en héritage des documents témoignant de leur passion pour la langue française.

 

  • Franco-américains
    La Congrégation est appelée, en 1857, aux États-Unis dans l'État de New York afin de desservir la population franco-américaine dans les établissements destinés à l'enseignement. Parallèlement à l'éducation se développent des services à la population tels que : les soins hospitaliers, les visites à domicile et soutien aux personnes démunies. Toujours actives au Massachussetts, la communauté des Sœurs de la Charité d'Ottawa poursuit le développement de ces œuvres caritatives.

 

__________

Note

1. Présence dans le monde : au Cameroun, au Lesotho, au Malawi, en Zambie, au Canada, au États-Unis, au Brésil, au Japon, en Thaïlande, en Papouasie/Nouvelle-Guinée et en Haïti.

<-- Sommaire...

champlain vague