logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3

Auberge Place d'Armes

Bandeau 400 LH MR 600x80 F

Poitou-Charentes

Les villes et lieux de mémoire 

<- Sommaire...

La Rochelle

 Nouveauté - Les Chemins du Québec

En raison de sa situation littorale, La Rochelle a une vocation maritime et joua un rôle important dans la découverte et l'exploitation des possessions françaises outre-mer. Ce fut le port d'embarquement pour 80% des colons et militaires parvenus en Nouvelle-France.

 

Historique

  • 1541. A la demande de François 1er, Jean-François de la Rocque, sieur de Roberval, choisit La Rochelle comme point de départ vers les terres découvertes par Jacques Cartier afin d'en organiser le peuplement. 200 colons s'embarquent sur trois navires. Cette première tentative de peuplement échouera cependant, en raison de l'hostilité des Indiens.
  • 1574. Le 13 août, Samuel Champlain – explorateur du Saint Laurent dès 1603 - qui inscrira pour la première fois le nom de Nouvelle-France sur une carte (1607) et fondera la ville de Québec (1608), est baptisé à La Rochelle.
  • 1606. En mai, le nouveau lieutenant gouverneur de l'Acadie, Jean de Poutrincourt, s'embarque sur le navire « Le Jonas ».
  • 1628. Louis XIII crée la Compagnie des 100 associés à laquelle est accordé le monopole du commerce avec la Nouvelle-France.
  • 1663. C'est de La Rochelle qu'a lieu le premier départ des Filles du Roy.


Itinéraire mémoriel

  • Le vieux Port. Entre 1604 et 1763, le port permet l'exportation de produits manufacturés, de sel, de vin, à destination de la Nouvelle-France. En retour, il permet l'importation de peaux et fourrures.
  • La tour de la Chaîne sur le vieux port accueille une exposition permanente : « Embarquez pour la Nouvelle-France ».
  • L'église Saint-Sauveur, lieu de recueillement privilégié des migrants à destination de Québec. De nombreux futurs colons y furent baptisés ou s'y marièrent. Autre lieu de baptême ou de mariage pour les migrants à destination de la Nouvelle-France : l'Oratoire.
  • L'enseigne «  Aux plombs du Canada » 1756 rappelle l'importance du commerce avec La Nouvelle-France.
  • L'ancien couvent des Augustins, un temps (1568-1628) consacré au culte protestant (temple Saint-Yon). Champlain y fut baptisé avant de se convertir au catholicisme dans les années 1590.
  • Le magasin de François Perron (1615-1665) qui développa des liens commerciaux avec la Nouvelle-France, envoyant d'ailleurs son fils à Québec.
  • Le musée du Nouveau Monde et le muséum d'Histoire naturelle. On y trouve des objets provenant de l'aire de la Nouvelle France. Cf le site de la CFQLMC www.memoires-ameriquefrancaise.com
  • L'ancien couvent de la Providence (Couvent des Filles de Saint-Joseph). Fondé en 1659 pour y recueillir des orphelines. Nombre d'entre elles furent envoyées en Nouvelle-France comme Filles du Roy. A l'initiative de la Commission des lieux de mémoire communs, une plaque a été déposée sur la partie ancienne de ce couvent en juin 2013.
  • Le patrimoine de la ville à travers les Chemins du Québec
  • Chemins du Québec – Sur les traces de la Nouvelle-France, les lieux de mémoire canadiens à La Rochelle
  • Chemins de la mémoire (Livre 11 de Ces villes et villages de France)


Festival
Jean-louis Foulquier, né et mort à La Rochelle (1943-2013), a fondé, en 1985, le Festival des Francofolies de La Rochelle, consacré à la chanson française et francophone. Ce festival, exporté dès 1989 à Montréal, se déroule tous les ans au mois de juillet.

 

<- Sommaire...

champlain vague