A- A A+
mardi 18 juin 2024

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

CMFQ ColloquePF 600x80 2

Molière

Exposition La colonie retrouvée ; première France d'Amérique 1541-1543

L'exposition La colonie retrouvée; première France d'Amérique 1541-1543 sera présentée au Musée de l'Amérique française dès le 1er mai 2013. La Commission de la capitale nationale du Québec a fait appel à l'expertise du Musée de la civilisation afin de réaliser cette exposition. La présentation originale et immersive de haute qualité met en valeur les artefacts retrouvés lors des fouilles effectuées sur le site archéologique Cartier-Roberval.


Colonie perdue... et retrouvée.
Le site archéologique Cartier-Roberval regorge de vestiges liés à la première colonie française d'Amérique. Enfouie, cachée sous d'autres couches d'occupation, une partie du fort du cap Rouge a enfin été découverte. L'exposition est le fruit de trois campagnes de fouilles archéologiques - pilotées par la Commission, en collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications (MCC) -, d'analyses en laboratoire, de recherches historiques et scientifiques, tant ici qu'en France, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Voici  l'occasion de s'imprégner de cette histoire fascinante, jusqu'alors très peu documentée et connue.


Un récit captivant.
1541-1543. L'explorateur Jacques Cartier est de retour pour une troisième fois « en terre de Canada ». Il n'est pas seul. Le roi François 1er a mandaté le sieur Jean-François de La Rocque de Roberval pour fonder en Amérique une colonie française permanente. Plus de 400 hommes et femmes tentent de recréer une petite France ici, plus précisément à l'embouchure de la rivière du Cap Rouge. Ils y construisent un vaste établissement où ils vivent deux ans avant de finalement rentrer en France en raison de la reprise des hostilités envers l'Espagne et l'Angleterre.


Pourquoi ces hommes et ces femmes ont-ils quitté la métropole en laissant tout derrière eux? Comment ont-ils vécu sur le promontoire du cap Rouge? Quel fut leur destin? L'exposition raconte l'histoire de cette première colonie française installée au nord du Mexique.


L'expérience de la visite
Le récit de cette fabuleuse épopée sera livré au visiteur grâce à une scénographie multimédia agençant vidéo, son et environnement visuel. Le visiteur plongera au cœur même de cette histoire. Le design de l'exposition, un produit unique faisant volte-face aux présentations archéologiques classiques, créera un parcours spectaculaire, parsemé de quelques clins d'œil à l'archéologie.


La Rumeur dorée, une publication bientôt disponible
La Commission a par ailleurs mandaté l'historien Bernard Allaire pour la rédaction d'une publication centrée sur le personnage de Jean-François de La Rocque de Roberval et intitulée La Rumeur dorée (Éditions La Presse). Ce titre paraîtra lors du Salon international du livre de Québec en avril 2013.


Les partenaires

 

Mise à jour le 11 mars 2013
Voir également un article de la journaliste Sarah Delisle, intitulé « Sur les traces du premier établissement français d’importance en Amérique du Nord » paru dans le magazine Québec Vert, hiver 2013

Source : Commission de la capitale nationale du Québec
Collaboration : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

champlain vague