A- A A+
lundi 17 juin 2024

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

CMFQ ColloquePF 600x80 2

Molière

Une nouvelle livraison de France Québec mag, no 175, mai 2016 – Quoi faire pour accentuer la solidarité franco-québécoise

Par Gilles Durand

 

France Québec mag, no 175, mai 2016.

Un nouvel exemplaire du magazine France québec mag, le no 175 de mai 2016, est récemment paru. Comme à l'accoutumé, le périodique donne les dernières nouvelles en matière de relation franco-québécoise.

Parmi les acteurs de cette relation, le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion occupe une grande place. Tout d'abord, en 2017, un nouveau système de sélection des immigrants sera appliqué. Le choix des candidats sera fait en fonction de leur déclaration d'intérêt, comprenant des informations relatives à leur profil, et des besoins de la région où ils désirent se rendre, ce qui devrait accélérer le processus de sélection. La Délégation générale du Québec à Paris se signale aussi par sa forte présence aux activités culturelles, ne manquant jamais l'occasion de souligner toute l'importance de tels événements pour le rapprochement avec le pays d'en face.

Parmi les organismes du milieu associatif qui se consacrent à faire connaître le Québec aux Français, les régionales de France-Québec, devenues maintenant des entités à part entière, sous le chapeau de l'Association France-Québec – transformée en fédération –, se démarquent. C'est le cas de Terres de Provence-Québec qui a fêté ses vingt ans d'existence en mettant à son crédit douze guides touristiques, qui présentent, pour l'ensemble de l'Hexagone, les points de départ des pionniers français pour le Québec et, d'une façon plus large, pour l'Amérique française – malheureusement la présidente, Janine Giraud-Héraud, nous a quittés le 24 juin 2016.

« Des chemins de mémoire à faire vivre »
De ce va-et-vient continuel de part et d'autre de l'Atlantique, quelles leçons tirer? Français et Québécois se déplacent pour des motifs d'opportunité, mais aussi en raison d'un patrimoine, d'une culture et d'une langue partagés. Ils désirent visiter les lieux où leurs ancêtres ont vécu avant leur départ pour l'Amérique, ou bien où ils ont essaimé une fois arrivés sur le nouveau continent. Comme l'ont souligné en atelier lors de l'assemblée générale de France-Québec 2016 tenue à Aix-en-Provence, Denis Racine, président de la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs, côté québécois, et Robert Trudel, secrétaire général, la relation franco-québécoise doit s'appuyer sur des traces matérielles, tangibles, mais les données inventoriées, prises isolément, ne peuvent avoir le même impact que lorsqu'elles sont mises en relation dans le cadre d'un circuit. « Un seul élément ne retient pas l'attention » de dire Robert Trudel (p. 36). La préparation d'itinéraires touristiques doit être poursuivie et accentuée. Les organismes de milieux locaux et régionaux doivent travailler en étroite collaboration pour pallier au manque de ressources.

L'inventaire, les guides de visite des lieux de mémoire franco-québécois ne sont pas tout. Le lauréat du Prix littéraire France-Québec 2015, Biz, l'affirme haut et fort dans le magazine. « En tant que natif du Nouveau Monde, ce qui frappe d'abord en France, c'est le poids de l'histoire à travers l'architecture des châteaux, des cathédrales et des monuments. On a beau dire, les vieilles pierres, ça le fait. Mais sans les gens qui les habitent, les réchauffent et les illuminent, les vieilles pierres ne seraient qu'un assemblage de roches froides et moussues (p. 19). » Dans l'atelier mentionné ci-dessus, Robert Trudel va dans le même sens : « Enfin, pour que les circuits soient intéressants, il faut qu'ils vivent grâce à des gens qui les connaissent (p. 36). ». Et pour insister davantage, nous pouvons ajouter, il faut ménager un accueil aux visiteurs tout au long du parcours.

France-Québec mag
, un magazine à parcourir pour prendre le pouls de la solidarité franco-québécoise et pour s'en inspirer.

champlain vague