A- A A+
lundi 20 septembre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

L’historien et auteur Jacques Lacoursière nous quitte : La Commission de la mémoire franco-québécoise perd un partenaire important pour maintenir vivante la mémoire québécoise

Un historien qui a toujours vu grand
Une histoire du Québec - Jacques LacoursièreNé en 1932, Jacques Lacoursière est décédé le 1er juin 2021. Il a à son actif plus de quarante années de recherche et de diffusion de l’histoire des Québécois et du Québec auprès des jeunes et des moins jeunes. C’est un bâtisseur. Il a toujours agi avec audace et sans crainte des exigences du travail à la pige et des aléas liés aux entreprises de vulgarisation.

« Une belle histoire que celle du Québec », aimait-il à dire. Les exemples ne manquent pas dans ses conférences et ses écrits, autant au temps de la Nouvelle-France que pour les périodes les plus récentes de la fin du XXe siècle. Les Québécois doivent se familiariser davantage avec leur histoire collective, celle du quotidien et celle des grands événements qui ont eu un impact sur le cours des choses dans les régions comme au Québec pris dans son ensemble.

Un grand communicateur : Pour l’historien, la lumière ne doit pas rester sous le boisseau
Jacques Lacoursière a toujours eu la préoccupation de ne pas laisser la lumière sous le boisseau. Celle-ci devait pénétrer le plus possible dans toutes les couches de la population, tant les étudiants que le grand public en général. Tous les moyens étaient bons pour parvenir à ces fins : conférences, émissions radiophoniques et télédiffusées, publications. À ce chapitre, mentionnons le périodique Nos racines. Histoire vivante des Québécois et de nombreux ouvrages d’histoire, plus d’une vingtaine, qui démontrent ses grandes capacités d’analyse et de synthèse.

Un historien qui laisse aux Québécois un héritage riche et diversifié qui continuera de trouver preneur
Lors d’événements commémoratifs ou autres, Jacques Lacoursière était un conférencier très recherché. Ses auditoires l’appréciaient pour la qualité de ses présentations, génératrices d’inspiration et d’enthousiasme pour approfondir davantage l’histoire des Québécois et de du Québec. En 2002, le premier ministre du Québec a reconnu l’importance de l’héritage qu’il nous a laissé au cours de sa carrière en le nommant Chevalier de l’Ordre national du Québec Jacques Lacoursière – Ordre national du Québec (gouv.qc.ca). De même, la France lui a décerné l'Ordre national du mérite en 2008.

champlain vague